Changement de comportements alimentaires, surpoids, sur-médiatisation de la junk food  sur les affiches, les réseaux, à la télé…Longues heures,  immobile, dans la chambre ou sur le canapé, avec un jeu vidéo ou un écran, insomnie répétée…Les chiffres sont têtus et l’obésité frappe, notamment Outre-mer les enfants, de façon inquiétante.

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es… » Ce qui a changé, le contenu des assiettes, les quantités plus importantes, des apports en sucres rapides plus importants  et répétés durant la journée.

Egalement, avant, on privilégiait une cuisson douce, à l’eau…Maintenant beaucoup de produits sont frits (on ne sait pas toujours comment) et accompagnent  soda ou autre boisson sucrée qui ouvrent encore plus l’appétit des petits.

Pour les enfants, les changements sont possibles et heureusement, de nouvelles habitudes peuvent être prises sur le long terme.

  • Vous constatez un changement de poids chez votre enfant ? N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à un diététicien. Le mieux est de ne pas trop attendre.
  • L’alimentation pays ne fait pas forcément grossir ! Au contraire, les ignames, les patates douces,  les  bananes, sont rassasiantes. Découvrez des façons originales de les cuisiner.
  • Dans les publicités, on tente à faire croire qu’il y a corrélation entre l’affection que l’on porte à son enfant et apport de produits sucrés et industriels que l’on voit un peu partout. Observer vos propres comportements. Faire plaisir, ne doit pas se conjuguer avec trop ou mal manger. Il est important de trouver d’autres sources de bien-être et de plaisir (sport, sorties, jeux de société, activités en famille…)
  • Ajouter des fruits, des légumes lors des repas.
  • Soyez à l’écoute de l’enfant et envisager ensemble des solutions. N’hésitez pas non plus à vous faire accompagner par un professionnel de santé.
  • A table, on préfère boire de l’eau ou l’aromatisée avec des fruits pour le côté plaisir. Très addictive quand on plante au mitan de la table la bouteille de soda, Les boissons sucrées devront être réservées aux grandes occasions et les quantités limitées.
  • Redonner du goût à la vie en éduquant leur palais ! Pour le goûter, pourquoi ne pas faire un rapide gâteau maison ? Une tarte avec quelques pommes coupées ? Une salade de fruits rouges ? Et éviter ainsi l’achat systématique de produits industriels dont les rayons des supermarchés ont explosés ces dernières années
  • -Il est important aussi de redéfinir ses priorités ? Souhaitez-vous toujours faire plaisir à votre enfant en le gratifiant systématiquement de produits toujours plus sucrés ou au contraire, lui garantir une bonne santé ?

– Beaucoup disent ne pas avoir le temps pour cuisiner mais en trouve quand il s’agit de  regarder, durant des heures entières,  leurs séries préférées.

  • Sur le net, on trouve désormais plein de recettes fun et diététiques qui utilisent les fruits et les légumes de manière ludique. Le fait maison (au moins pour une part) a ses avantages. Sur une année, vous constaterez en effet, de belles économies côté porte-monnaie.

– Vous pouvez jouer aussi sur les fréquences et les quantités et surtout expliquer à votre enfant que pour son bien-être, il est important de manger équilibré.

Marcher en forêt, faire du vélo ensemble le week-end, faire un match de foot improvisé dans le jardin, mais aussi lire un livre et aller à pied à la bibliothèque, aller voir une expo, choisir quelques fruits et légumes sur le marché…Les changements ne se feront pas d’un coup de baguette magique et les retours en arrière seront légion car changer demande des efforts. Cependant, persévérance et patience donneront de bons résultats, surtout, si vous avez l’adhésion de toute la famille.

Aucune fatalité donc ! Grâce à l’éducation, l’échange, le jeu, les rires, de nouvelles habitudes alimentaires… Bientôt les changements seront visibles.

https://www.ameli.fr/loiret/medecin/actualites/prevention-de-l-obesite-infantile-le-dispositif-mission-retrouve-ton-cap-se-generalise

https://www.ameli.fr/medecin/sante-prevention/enfants-et-adolescents/prevention-du-surpoids-et-de-l-obesite-infantile/un-enjeu-de-sante-publique

#obésitéchezlenfant #enfance #obésitéoutremer #mieuxmanger #equilibrealimetaire #obésité #outremer #antilles

By webtropical

Administrateur

Compare Listings

Title Price Purpose Condition Build Date