Fête nautique de l’Outre-Mer à Torcy

Lalogo_GCC Fête Nautique de l’Outre Mer concerne l’Exposition, la Présentation, la Démonstration, l’Initiation, les Animations sur l’eau ainsi que les régates d’Embarcations Traditionnelles des Outre-mer Français. Le Nautisme ultra marin reste un univers propice à la Fête. C’est pourquoi nous avons aussi développé l’idée du Village pour faire partager notre culture à travers l’ambiance des Outre-mer. A terme, l’association GCC a pour objectif de réunir les flottilles du sport nautique ultramarin, afin de faire valoir la richesse de ce patrimoine dans l’ensemble de la France hexagonale et en Europe.

Un événement organisé dans le cadre d’une manifestation sportive existant depuis 2003 (la Rando Marne de Paris), initiés par l’UCPA et le Comité des fêtes de la ville de Torcy, ou plus de 8000 participants et visiteurs sont attendus.

En hommage au tour des Yoles de la Martinique, les organisateurs ont invité l’équipe de Rosette, pour magnifier ce moment.L’association Gommier & Cultures Caribéennes avec ses partenaires on mis tous leurs énergies pour vous satisfaire, et le pari est réussi.


Les Yoles Ronde ?

Le terme, venu du norvégien «jol» (canot) attesté en français dès 1713 désigne une embarcation étroite, effilée, légère et très rapide, de faible tirant d’eau, généralement mue par plusieurs rameurs et surtout utilisée dans les compétitions. Aux Antilles, la yole, dotée de voiles, a d’abord été utilisée, notamment sur la côte est de la Martinique, par les pêcheurs, en remplaçement du gommier.

De construction plus complexe que ce dernier (élaboré, comme on sait, à partir d’un simple tronc d’arbre évidé), elle était en effet comme le Saintois en Guadeloupe, plus maniable et plus rapide.

Elle a très tôt donné lieu à des compétitions sportives qui, d’abord limitées à quelques bourgs et ne mettant en lice que quelques pêcheurs professionnels lors des fêtes patronales, sont devenues depuis quelques années l’affaire de toutes les communes côtières martiniquaises. Les courses de yoles, promues en quelque sorte «sport national», mettent aux prises des sportifs quasi professionnels regroupés en équipes «sponsorisées» par des communes ou des marques commerciales. La compétition la plus importante, le tour de l’île, suscite l’intérêt d’un large public sensibilisé à la voile par les courses aujourd’hui l’un des attraits touristiques de l’île.

Cet engouement n’a pas manqué d’influer sur la conception des yoles elles mêmes. Construites désormais avec les bois les plus résistants et les plus précieux (angélique, teck ou grignon de Guyane pour le fond et le bordé, poirier du pays pour les membrures),
dotée d’une ou deux voiles (misaine ou misaine et grand’voile), elles font l’objet, comme les navires des compétiteurs transatlantiques, de constantes améliorations technologiques qui, jointes aux qualités physiques et au savoir faire exceptionnels des équipages, leur permettent des performances surprenantes. D’où les noms à la fois pittoresques et évocateurs qui leur sont souvent donnés ; Boeing, Cyclone, Ariane, Electron, Tornade, etc…
www.yoles-rondes.com

Quelques photos


Laisser un commentaire