Conférence sur le climat: vers un accord à Lima

 


Un pas de plus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les pays négociant sous l’égide des Nations unies en vue d’un pacte multilatéral en 2015 pour limiter le réchauffement climatique ont conclu dans la nuit de samedi à dimanche à Lima, au Pérou, un accord sur leurs futurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre, a annoncé le ministre péruvien de l’Environnement Manuel Pulgar-Vidal.
Au terme de négociations marathon qui se sont achevées avec deux jours de retard sur la date prévue, le document final de quatre pages invite les pays participants à présenter au début de l’année prochaine leurs propres plans nationaux de lutte contre le réchauffement climatique, afin de constituer une base pour un futur traité à conclure lors du sommet sur le climat prévu à Paris en décembre 2015.
Le texte final adopté a apaisé les pays émergents, dont la Chine et l’Inde, qui craignaient que les esquisses précédentes n’imposent à leurs économies un fardeau trop lourd, par comparaison avec les pays riches, en matière d’efforts pour freiner le réchauffement mondial. «Nous avons obtenu ce que nous voulions», a déclaré le ministre indien de l’Environnement, Prakash Javedekar, satisfait de voir que le texte préserve l’idée que les pays riches doivent montrer l’exemple en matière de réduction des gaz à effet de serre.
Un futur traité sur le climat

Aboutir à un accord sur le format des engagements, ou contributions nationales, que les pays prendront courant 2015 pour réduire leurs émissions était l’un des objectifs du rendez-vous. Le format des contributions concerne notamment l’année de référence, la période d’engagement, le plan d’action, les secteurs concernés, la méthodologie retenue.
Les engagements doivent permettre une baisse globale des émissions de 40 à 70% d’ici à 2050: une nécessité absolue pour parvenir à limiter à 2°C la hausse de la température de la planète. Le secrétariat de la Convention de l’Onu sur le climat sera chargé de préparer pour le 1er novembre 2015 une synthèse de l’ensemble des contributions, afin de vérifier qu’elles permettront de tenir l’objectif des 2°C.

Laisser un commentaire