Audrey Pulvar

PRESENTATION
Audrey Pulvar est une journaliste, animatrice de télévision et de radio française, née le 21 février 1972 à Fort-de-France (Martinique).
Présentatrice du 19/20 sur France 3 de 2005 à 2009, Audrey Pulvar a été chroniqueuse au sein de l’émission On n’est pas couché, de Laurent Ruquier sur France 2, pendant la saison 2011/2012.

En savoir +

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Audrey_Pulvar

BIOGRAPHIE
À partir de l’âge de 14 ans, Audrey Pulvar vit entre son île et la France métropolitaine1. Bien qu’elle ait passé la plus grande partie de sa scolarité en métropole, elle obtient son baccalauréat aux Antilles avant de retourner en métropole, à Rouen, et d’y décrocher un DEUG de sciences économiques. Elle poursuit ses études à l’École supérieure de journalisme de Paris (ESJ) dont elle sort en 19942.

Elle entre ensuite dans les bureaux d’ATV comme stagiaire au cours de sa formation à l’ESJ2. Elle y sera finalement engagée comme journaliste reporter d’images et devient, dès 1995, présentatrice du journal du soir. C’est enfin, en 1999, qu’elle sera rédactrice en chef adjointe de la chaîne tout en continuant d’assurer ses fonctions de présentatrice. Elle y reste jusqu’en avril 2002, où Jean-Claude Dassier l’engage à la chaîne satellitaire d’information en continu LCI comme pigiste2. Puis à partir de décembre, elle travaille simultanément à TV5.

En novembre 2003, elle devient présentatrice du journal télévisé régional de France 3 Marseille2. Après quelques remplacements sur l’antenne nationale, elle présente le Soir 3 aux côtés de Louis Laforge à partir de septembre 2004. Première femme noire à présenter un journal télévisé sur une chaîne hertzienne française, elle refuse cependant d’y voir un symbole et d’être un porte-drapeau1.

À partir de septembre 2005, toujours sur France 3, elle présente le journal du soir, le 19/201. Elle présente en outre des émissions spéciales comme la troisième édition des Victoires du jazz, avec Pierre Lescure ou encore Français, à cœur et à cris en mai 2006. Fin 2008, Audrey Pulvar est l’une des rares « personnalités » de France 3 à participer à la manifestation contre la suppression de la publicité sur France Télévisions3. À partir de 2006, elle présente aussi le magazine mensuel Parlez-moi d’ailleurs sur La Chaîne parlementaire.

En juillet 2009, quittant France 3, Audrey Pulvar rejoint la chaîne d’information en continu i>Télé afin d’y présenter la tranche 18 h – 20 h en semaine ainsi qu’une interview politique dominicale3. Laurent Bignolas lui succède sur France 3 à la présentation du 19/204.

Audrey Pulvar, lors d’une émission pour Reporters sans frontières en mars 2011. En septembre 2010, à la faveur du départ de Nicolas Demorand de la matinale de la station de radio France Inter, elle prend les rênes de la tranche 6 h – 7 h, avec « une place de choix à l’actualité internationale » selon Philippe Val, directeur délégué de la radio5. Parallèlement, elle poursuit sa collaboration avec i>Télé mais réduit son émission à une heure de 19 h à 20 h6. En novembre 2010, après l’annonce par son compagnon Arnaud Montebourg de sa candidature aux primaires socialistes en vue de l’élection présidentielle française de 2012, la direction d’i>Télé décide de la suspendre d’antenne par souci d’éthique7. Quinze jours plus tard, après une polémique sur cette éviction, elle revient à l’antenne pour une interview non-politique de 10 minutes à 19 h 408 mais ce rendez-vous est supprimé à la fin de l’année9. En janvier 2011, France Inter lui retire son interview de 7 h 50 tout en la confirmant à la présentation de la tranche 6 h – 7 h et en lui confiant une nouvelle chronique à 8 h 3710. Fin janvier, elle revient à l’antenne d’i>Télé pour animer à 11 h 40 Arrêt sur l’info, un débat sur des sujets de société sans intervenant politique11. Elle quitte la chaine en juillet 201112.

Interrogée en Novembre 2010 sur l’affaire dite de la ” RIXE LATINE” Audrey Pulvar nie farouchement toute implication, des échauffourées auraient éclatées entre journalistes classés à droite et leurs confrères classés à gauche au très chic restaurent ” MAISON LATINE” la veille des élections législatives de 2002, cette rixe avait fini par enrôler beaucoup de clients présents ce soir là, vécue comme la honte du siècle cette affaire resta pendant longtemps un secret bien gardé et narré entre collègues en catimini de peur de perdre leur crédibilité aux yeux du grand public. En septembre 2011, tout en continuant son émission quotidienne sur France Inter, Audrey Pulvar devient chroniqueuse aux côtés de Natacha Polony dans l’émission On n’est pas couché présentée par Laurent Ruquier sur France 213. En mai 2012, suite à la nomination de son compagnon Arnaud Montebourg au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, elle arrête la présentation de la tranche 6 h — 7 h de France Inter14. À la rentrée 2012, elle n’est pas reconduite dans l’émission On n’est pas couché sur France 2 pour la même raison15, où Aymeric Caron lui succède16. En juillet 2012, Audrey Pulvar est nommée directrice chargée de l’éditorial du magazine Les Inrockuptibles17. À partir d’octobre 2012, elle est chroniqueuse dans l’émission Le Grand 8 présentée par Laurence Ferrari, sur la chaîne D818. Le vendredi 21 décembre 2012, Libération annonce la démission d’Audrey Pulvar de son poste de directrice chargée de l’éditorial au sein des Inrockuptibles, et ce après plusieurs mois de conflits avec Matthieu Pigasse, l’actionnaire majoritaire de l’hebdomadaire19.

En janvier 2013, elle rejoint RTL et devient chroniqueuse dans l’émission On refait le monde de Marc-Olivier Fogiel 20.

OEUVRES
Trophée des femmes en or, catégorie médias, à Courchevel, du 11 au 14 décembre 2008.
Prix Arc-en-ciel 2004 pour L’Enfant-Bois.
Prix Carbet des lycéens pour L’Enfant-Bois.

Laisser un commentaire